Actualités

Dernières publications

 

 

 

 

 

« Accéder à la propriété dans le périurbain éloigné : après l’enthousiasme, les désillusions », Espace populations sociétés, 2019-3 | Mis en ligne le 28 janvier 2020 (avec H. Marchal).
« La diffusion planétaire des processus de gentrification », in G. D. Randriamasitiana (dir.), Urbanités plurielles à Madagascar, dans l’Indianocéanie, en Afrique et en France, Antananarivo, Éditions de la Faculté d’Économie, de Gestion et de Sociologie – Université d’Antananarivo, 2019, p. 11-27.
« Après les villes et les banlieues, les gentrifieurs envahissent le périurbain », Métropolitiques, 2019 | Mis en ligne le 02 décembre 2019 (avec H. Marchal).

Galerie photos

 
 

 

 

 

 

LA MAISON DU PORT  (Anvers – Belgique) – Février 2020. La maison du port inaugurée en 2016 est le nouvel emblème de la cité anversoise. Elle est l’œuvre de l’architecte irako-britannique Zaha Hadid (1950-2016). L’Havenhuis est un édifice spectaculaire qui mélange deux styles architecturaux totalement diffé-rents : une caserne de pompiers du XIXe siècle à l’architecture rationnelle et une extension futuriste posée sur cette caserne. Cet ensemble abrite les bureaux de la Société portuaire d’Anvers. Fichée sur un pilier en béton, l’extension moderne de quatre niveaux et de plus de 100 mètres de long a la forme d’une proue de navire dont la coque facettée est un clin d’œil à la tradition diamantaire de la ville.
ANVERS  (Belgique) – Février 2020. La « Grand-Place » (Grote Markt), située dans le centre ancien d’Anvers à quelques centaines de mètres de l’Escaut, est de forme triangulaire. Elle est bordée d’élégants immeubles de style Renaissance dont les façades sont presque entièrement vitrées (cf. photo). Surmontées d’un pignon à redents – appelé également à pas de moineaux ou à gradins –, ces façades sont le symbole de l’habitat seigneurial. Les pignons à gradins seront repris par la puissante bourgeoisie des villes libres marchandes de l’Europe du Nord (Amsterdam, Bruges, Gand…) pour démontrer les pouvoirs qu’elle avait acquis.
LA VILLA & LES JARDINS EPHRUSSI DE ROTHSCHILD  (Saint-Jean-Cap-Ferrat) – Déc. 2019. La villa Ephrussi de Rothschild est un des plus beaux palais de style Renaissance italienne de la Côte d’Azur. Elle a été construite sur un sommet de la presqu’île du Cap Ferrat au début du XXe siècle (1907-1912) à la demande de la baronne Béatrice Ephrussi de Rothschild par les architectes Jacques-Marcel Auburtin et Aaron Messiah. On trouve aujourd’hui dans ce musée une très belle collection d’arts décoratifs de styles Louis XV et Louis XVI. Le grand salon est exceptionnel avec ses meubles raffinés et délicats et ses boiseries provenant de l’Hôtel de Crillon à Paris.
La villa est entourée de magnifiques jardins dominant la mer méditerranée : jardin à la française, jardins espagnol, florentin, japonais ou encore jardin exotique, et bien sûr une roseraie.