Actualités

Dernières publications

« La France en mouvement. Les présidents et leurs gouvernements face aux quartiers des périphéries urbaines », in D. Hüser & H.-C. Herrmann (Hg.), Macrons neues Frankreich / La nouvelle France de Macron, Bielefeld, Transcript Verlag, 2020, p. 135-158 (avec F. Weber).
« La préférence française pour le pavillon », Constructif, n° 57/3, novembre 2020, p. 25-28.
« De la ville classique à la ”société urbaine” », L’ENA hors les murs, numéro Hors-Série, Juillet-Août 2020, p. 15-18.

Galerie photos

LES VILLAS  (Deauville – Calvados) – Décembre 2020. Encouragé par le Duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, Joseph Olliffe, médecin de l’ambassade d’Angleterre, investit en 1859 avec le banquier Armand Donon, de la Banque ottomane, plusieurs centaines de milliers de francs or pour l’achat de près de 250 ha de terrains marécageux sur le ban de la commune de Deauville. Avec l’architecte-urbaniste Desle-François Breney, ils veulent créer, à l’image de Cabourg ou d’Houlgate, une nouvelle « colonie » balnéaire ; ils souhaitent également en faire un « Paris d’été », une « ville de plaisirs ». En l’espace de dix ans, le petit village de Deauville qui ne compte que 120 habitants à la fin de la décennie 1850 va devenir une véritable ville avec une gare ferroviaire, une infrastructure portuaire, un hippodrome, un établissement de bain, un casino, une digue-promenade de 1 800 m, et bien sûr de nombreuses résidences (villas) toutes luxueuses et plus élégantes les unes que les autres (cf. photo). En effet, les architectes dessineront les plans des villas dans ce que l’on appelle le style éclectique, un savant mélange de styles régionaux et historiques. Ces villas doivent être ostentatoires et afficher la réussite sociale de leur propriétaire, partout l’inattendu, partout l’élégance, partout la fantaisie : ici un chalet russe, à côté une maison hollandaise, plus loin un manoir anglais…
PORTO  (Portugal) – Octobre 2020. La deuxième ville du Portugal est au centre d’une grande agglomération de près de 2 millions d’habitants. Bâtie sur des rives escarpées à l’embouchure du Douro, Porto est composée d’une partie haute, une sorte de plateau ondulant, au sommet duquel domine la tour de l’église des Clercs (Torre dos Clérigos) mesurant près de 76 mètres et qui a longtemps servi de phare pour les navires rentrant au port ; plus bas la cité historique glisse au fil des ruelles étroites et pavées vers le fleuve Douro. Cette ville, composée de demeures anciennes serrées les unes contre les autres, recouvertes de tuiles rouge (cf. photo), portent la marque d’un passé tourné vers les aventures maritimes en direction du Brésil. Juste en face de Porto, de l’autre côté du Douro, la grande ville de Vila Nova de Gaia dans laquelle se sont implantées un grand nombre de sociétés de vin de Porto, devient aujourd’hui, dans sa partie la plus proche du Douro, un haut lieu du tourisme et de la gentrification.
LIBRAIRIE LELLO E IRMÄO  (Porto – Portugal) – Octobre 2020. La librairie Lello, également connue sous le nom Librairie Chardron, est certainement l’une des plus belles librairies au monde. Située dans le centre historique de Porto (rue Carmelitas), elle a été inaugurée en 1906. Hormis sa superbe façade blanche moderniste et néogothique, ce qui en fait surtout sa renommée est son intérieur digne d’un monument historique : l’exubérance de la décoration en plâtre imitant le bois, la délicatesse de l’escalier à double volée et à double orientation, ainsi que les magnifiques vitraux placés au plafond, autant d’éléments qui donnent l’impression d’être dans un cabinet de curiosités dédié aux belles-lettres ou dans la merveilleuse bibliothèque de Poudlard (in la série romanesque Harry Potter).